Menu Fermer

Le développement des bactéries et biofilms dans les puits artésiens

L’eau des puits contiennent naturellement des bactéries nuisibles. Elles sont sous forme planctonique (vie libre en milieu liquide) ou sous la forme de biofilms collés aux surfaces des puits artésiens.

Les biofilms microbiens sont généralement définis comme étant un groupement de cellules bactériennes attachées à une surface et enrobées d’une matrice polymérique extracellulaire. Cette substance gélatineuse crée un environnement propice au développement des bactéries, en plus de les protéger des agents antimicrobiens (chloration). 

Au fil des années les biofilms peuvent s'accumuler dans les puits artésiens et causer l'encrassement biologique en l'absence d'un entretien approprié.

Au fil des années les biofilms peuvent s’accumuler dans les puits artésiens et causer l’encrassement biologique en l’absence d’un entretien approprié.

Une croissance plus avancée du biofilm peut également entraîner la stratification de différentes couches dans le biofilm, augmentant son potentiel d’encrassement et réduisant également les niveaux d’oxygène dans les couches profondes où les bactéries anaérobies (oxygène réduit) peuvent prospérer. Cet effet de stratification protège des agents désinfectants, les bactéries causant des problèmes dans un puits artésien.

Une défectuosité du puits peut être une source possible d’une contamination en laissant infiltrer l’eau de surface dans le puits.

Les biofilms bactériens dans ce puits artésien sont solidement accrochés aux surfaces et ont une consistance élastique.
Séquence vidéo

Les biofilms bactériens dans ce puits artésien sont solidement accrochés aux surfaces et ont une consistance élastique.

 

Au fur et à mesure que les biofilms mûrissent, des cellules de la colonie quittent le biofilm pour s’étendre et coloniser de nouvelles surfaces. La dispersion de ces bactéries permet à l’encrassement de migrer dans différentes zones du puits, y compris la pompe, le système de distribution où de nouveaux biofilms peuvent se développer.

Les bactéries et les biofilms qui en résultent jouent également un rôle essentiel dans la formation d’une incrustation minérale dans les puits. L’eau qui s’écoule vers le puits contient des minéraux , des cristaux, de l’argile et d’autres débris inorganiques, ces composés peuvent être piégés par les biofilms par son excellente capacité d’adhésion.

La boue de l'eau ferreuse est mélangée au biofilm bactérien qui a envahit ce puits artésien.
Séquence vidéo

La boue de l’eau ferreuse est mélangée au biofilm bactérien qui a envahit ce puits artésien.

Ce puits souffre d'infiltrations dans sa partie supérieure, le biofilm bactérien coule sur la paroi jusqu'à la surface de l'eau. Cet exemple est un cas extrême de contamination. 
Séquence vidéo

Ce puits souffre d’infiltrations dans sa partie supérieure, le biofilm bactérien coule sur la paroi jusqu’à la surface de l’eau. Cet exemple est un cas extrême de contamination. 

Print Friendly, PDF & Email